Mes voyages

Infos et anecdotes en temps (presque) réel (ce sera selon le bon vouloir de ma connexion Internet 😉 ), agrémentées de quelques photos «sur le vif»…

J’essaie de mettre cette page régulièrement à jour, mais il m’arrive d’être un peu en retard dans mes comptes-rendus. N’hésitez pas à faire un tour sur Facebook et Instagram, où je suis plus assidue 😉

Héloïse De Ré – voyage aux États-Unis

15 février 2019 :

Ça y est, je suis bien arrivée à Paris. Et demain, retour en Lorraine. C’est la fin d’un merveilleux voyage, riche en expériences et découvertes ! Je tiens à remercier du fond du cœur les deux formidables familles qui m’ont accueillie : Julien, Gwladys et Blanche à la Nouvelle-Orléans et Cathy, Valentin, Camille, Margot et Victor à New York.

Maintenant, la saison des salons du livre et séances de dédicace reprend pour moi. Et je vous donne rendez-vous dès jeudi prochain au M-Tiss Café de Metz pour un café littéraire autour de mes romans :)

14 février 2019 :

Dernière journée aux États-Unis !

Ce matin, j’ai plongé dans la peau de Cathy, mon hôtesse, en l’accompagnant dans son parcours quotidien 😉 Tout d’abord, nous avons Margot (sa fille cadette) à l’école, et en avons profité pour visiter un peu les lieux. Puis nous avons rejoint la ville de White Plain et je me suis essayée, pour la toute, toute, toute, toute, toooouuute première fois au… squash ! ^^

L’après-midi, j’ai rejoint le Jardin Botanique, situé dans le Bronx, et me suis un moment promenée dans la serre, puis entre les arbres encore plongés dans la neige, avant de suivre finalement Jim pour une visite guidée.

13 février 2019 :

J’ai visité le Whitney Museum of American Art. En ce moment, on y trouve une immense exposition autour d’Andy Warhol, et même si je ne suis pas franchement fan du bonhomme, je dois reconnaître que l’exposition était très intéressante. Elle m’a même permis de découvrir une partie de son travail qui m’était totalement inconnue (et que j’ai d’ailleurs nettement préférée à ses œuvres les plus réputées 😉 ).

12 février 2019 :

Aujourd’hui, il a neigééééé ! Je me suis longuement baladée dans Central Park, non sans m’accorder une pause cookie-chocolat chaud à Levain Bakery pour me réchauffer 😉

11 février 2019 :

Je ne m’arrête plus d’arpenter Manhattan de haut en bas et de bas en haut. Aujourd’hui, dans ma descente, j’ai traversé le quartier de SoHo.

Héloïse De Ré – New York

Better than a rainy night in SoHo, a (almost) sunny day in SoHo (my apologizes to the Pogues, even if we’re not speaking about the same SoHo ^^).

Je me suis ensuite rendue au Musée du 11 septembre. Visite aussi passionnante que bouleversante. Les points de vue et témoignages se complètent, se confrontent. Les images de feu, de fumée, de visages ahuris, de corps en chute libre saisissent ceux qui les regardent. Les frises chronologiques égrainent les minutes, conduisent aux inévitables drames qui se sont succédés ; même si l’on connaît déjà la fin de l’histoire, on retient son souffle, jusqu’au bout. Plus de 17 ans après, la douleur est encore présente, nichée dans chaque photographie, dans chaque enregistrement. L’incompréhension également reste. Cette visite a été pour moi une véritable claque, mais je ne regrette absolument pas d’être entrée dans le musée, car j’ai appris énormément, lisant goulument toutes les explications.

Héloïse De Ré – New York

10 février 2019 :

Je me suis accordé une journée plus calme (ce qui ne m’a pas empêché de piquer du nez dans le train du retour 😉 ). J’ai rejoint vers midi le musée Guggenheim, à l’architecture si particulière. J’ai pris beaucoup de plaisir à remonter l’immense spirale, qui permet de profiter, à chaque étage, d’une nouvelle perspective sur des œuvres déjà admirées.

Puis j’ai traversé Central Park, direction la boulangerie «Levain Bakery», où l’on trouve, selon les héros de What if it’s us, les meilleurs cookies du monde ! Et effectivement, le cookie aux pépites de chocolat et noix que j’ai goûté était assez très beaucoup extrêmement délicieux (voire mieux que ça^^).  Je me suis gardé le deuxième pour demain, mes papilles se réjouissent d’avance…

En début de soirée, j’ai animé un mini atelier d’écriture avec Camille et Margot, les deux jeunes filles de ma famille d’accueil. C’était très chouette de pouvoir suivre de près ces deux auteures en herbe, et cela m’a même permis d’établir une liste de conseils à dispenser lors de mes prochaines interventions scolaires 😉

09 février 2019 :

Je me suis bien armée pour affronter les températures new-yorkaises : gants, collants en polaire sous le jean, doudoune pas follement tendance mais incontestablement chaude et confortable… et puis je suis montée à bord d’un ferry, direction Liberty Island ! J’y ai croisé une grande dame turquoise qui portait une curieuse couronne toute ornée de pointes. Il paraît que c’est une star très, très connue ! ^^

Je suis remontée dans le bateau pour rejoindre cette fois-ci Ellis Island et visiter le passionnant musée de l’immigration. Je n’ai pas eu le temps de tout voir avant de me faire expulser (dernier ferry à ne pas manquer, au risque de rester bloquée sur l’île jusqu’au lendemain matin 😉 ) mais j’ai quand même eu le temps de visiter l’essentiel. Grâce à l’audioguide, je suis entrée dans la peau d’un immigrant du début du XXe siècle, revivant salle par salle chacune des étapes à franchir entre le débarquement du bateau à vapeur et l’admission aux États-Unis. Malheureusement, j’ai répondu un peu trop honnêtement à la question «Do you talk or sing to yourself ?» car ma demande d’asile a été refusée pour cause de «Mental Illness»… :/

De retour dans le ferry, j’ai eu la chance d’admirer le coucher de soleil (oui, encore un, je ne m’en lasse pas ^^). À cette heure-ci, la Statue de la Liberté n’était plus qu’une ombre qui se découpait sur le ciel orange. Et c’était beau !

08 février 2018 :

Ce matin, je me suis rendue au Metropolitan Museum of Art. J’ai commencé par visiter la section consacrée à l’Égypte antique, m’arrêtant à chaque pièce, ou presque. Puis j’ai rejoint un groupe de visite guidée. Un grand merci à Claudia pour toutes ses explications passionnantes ! La visite m’a appris beaucoup… et m’a aussi fait comprendre que je ne pourrais pas voir absolument tous les trésors du Met, à moins de camper deux ou trois nuits dans le musée 😉 Alors j’ai accepté de faire quelques impasses (le moins possible). Finalement, vers 14h30, mon estomac a pris le dessus et m’a contrainte à le remplir… J’ai donc quitté le Met, enchantée par ma visite !

J’ai mangé dans Central Park et ai emprunté, un peu au hasard, quelques chemins sinueux, écouteurs enfoncés dans les oreilles.

Et en fin d’après-midi, je suis montée au 86e étage de l’Empire State Building pour admirer le coucher de soleil. C’était absolument magnifique !

07 février 2019 :

Comment s’en mettre plein la vue en une journée ? Je vous donne le mode d’emploi (mais notez bien qu’il ne s’agit que d’une suggestion, et non pas de la seule et unique solution : pour les modes d’emploi précédents, vous pouvez lire mes autres comptes-rendus ).
• Premièrement, rendez-vous au Moma (Musée d’art moderne), vous savez, cet endroit où vous deviez absolument aller pour vous auto-autoriser à quitter New York. Dalí, Picasso, Van Gogh, Miró, Gauguin, Delaunay, Braque, Kahlo, Klimt, Kandinsky, Signac, Magritte… tout ça en un seul endroit, vous imaginez ? (bon… peut-être bien que c’est le principe d’un musée d’art moderne, de réunir ces différents artistes… mais quand même ! )

• Ensuite, prenez la direction de Broadway, entrez dans le Majestic Theatre, et préparez-vous à écarquiller les yeux pendant deux heures et quelques devant le Fantôme de l’Opéra. Les décors sont gigantesques, les costumes époustouflants. Vous retiendrez forcément votre souffle lorsque, balayé par un coup de rideau, un personnage s’évapore, ou bien quand la fumée monte en spirales vers le plafond et noie toute la scène, ou encore quand les jeux de lumière ne cessent d’apporter de nouvelles perspectives.

• Enfin, parce que vous n’en avez jamais assez (je vous connais, petits galopins gourmands ), laissez-vous écraser par le gigantisme de Time Square.

Et à ce moment-là, je pense que vos yeux auront vu assez de couleurs vives et de clignotements pour un petit bout de temps. Un petit bout de temps, c’est-à-dire jusqu’à demain, car demain, vous recommencerez à vous en mettre plein la vue, n’est-ce pas ?

06 février 2019 :

J’ai poursuivi ma découverte de New York, en m’aventurant cette fois-ci au nord de Grand Central. Je me suis tout d’abord arrêtée à la magnifique St Patrick’s Cathedral. L’orgue jouait, et sa mélodie se répandait dans toute la cathédrale, jusqu’à la pointe des hautes voûtes.

J’ai remonté encore un peu plus la 5e avenue pour finalement arriver à Central Park. Et là, j’ai profité d’une très longue balade dans cet endroit si paisible. On en vient à oublier que l’on se trouve au cœur de l’une des plus grandes villes du monde, même si ses immeubles s’imposent par-dessus les arbres. Par endroit, l’eau des mares et des lacs était gelée, mais à d’autres, la vie fourmillait : écureuils, canards, oiseaux de plein d’espèces différentes… je me suis fait  de nombreux amis ! 😉 Avant de quitter le parc, je me suis rendue à Strawberry Fields…

♪ Let me take you down ’cause I’m going to Strawberry Fields… ♫

(J’espère vous avoir mis la chanson en tête, moi je l’ai fredonnée toute la journée ^^)

Enfin, je me suis rendue au Museum d’Histoire Naturelle, que je rêve de visiter depuis, il me semble, une dizaine d’années (soit, si vous calculez bien, plus de la moitié de ma petite existence, ce qui n’est quand même pas rien 😉 ).

05 février 2019 :

Aujourd’hui, j’ai traversé le pont de Brooklyn, me suis promenée le long de l’East River, puis suis retournée de l’autre côté du détroit en passant cette fois par le Manhattan Bridge. J’ai atterri tout pile au niveau de Chinatown. Beaucoup de monde, d’agitation, de musique et de couleurs pour le Nouvel An chinois, c’était chouette !
Ainsi, j’ai à nouveau pu profiter d’une journée chaude et ensoleillée, mais je crains que ma chance ne tourne très bientôt… Rien de bien grave, les musées new-yorkais m’attendent !

04 février 2019 :

Ça y est ! J’ai fait mes premiers pas au cœur de Manhattan. Comme cela fait bizarre de voir enfin «en vrai» ces rues et ces bâtiments que j’ai aperçus tant de fois dans des films ou sur des photos !

Je suis arrivée à la magnifique gare de Grand Central (sui ne détrônera cependant pas dans mon cœur la gare de Flinder Street de Melbourne, qui aura sans doute à jamais ma préférence 😉 ). J’ai ensuite descendu la célèbre 5th Avenue, jusqu’à Washington Square, en marquant en chemin un arrêt à la bibliothèque publique.

M’enfonçant dans Greenwich Village, j’ai poursuivi mon pèlerinage : après avoir marché sur les traces de Kerouac à San Francisco, après m’être immergée dans l’ambiance de la série Treme à la Nouvelle-Orléans, je ne pouvais pas passer à côté de l’immeuble qui a prêté sa devanture pour un bon nombre de plans de Friends !

J’ai longé l’Hudson River sous le soleil, puis ai rejoint la High Line, ce chemin perché en hauteur qui suit de vieux rails de train.

Finalement, après m’être offert une petite pause gourmande (gaufre avec glace vanille et chocolat fondu, rien que ça ^^) à Herald Square (au croisement de Broadway et 6th Avenue), je suis montée au sommet de Top of the Rock et ai profité de l’imprenable vue à 360° !

Une belle journée, donc, qui m’a déjà fait voir pas mal d’incontournables 😉

03 février 2019 :

Première journée tranquille dans l’agglomération new-yorkaise. En fin de matinée, ma nouvelle famille d’accueil m’a emmenée au village côtier de Larchmont, et nous nous sommes baladés le long de la mer. Quelques plaques de glace particulièrement tenaces s’accrochaient au rocher, tandis que le soleil brillait haut.

Nous sommes ensuite allés dans une sorte de mini-pub manger des hamburgers ^^

En fin d’après-midi, je me suis aventurée pour une petite promenade dans les rues de Scarsdale, et j’ai rencontré de charmants écureuils.

Héloïse De Ré – New York

02 février 2019 :

Je suis bien arrivée à New York ! Magnifique premier aperçu de Manhattan, dont les immeubles se découpaient, noirs, sur un ciel de sang. Je suis désolée, les photos sont un peu floues, mais nous pouvions difficilement arrêter la voiture au beau milieu du pont de Brooklyn 😉

01 février 2019 :

Et voilà ! Ma dernière journée à la Nouvelle-Orléans touche à sa fin. Ces deux semaines ont été tout bonnement magiques : follement exaltantes, furieusement inspirantes, fabuleusement colorées, féériquement musicales, formidablement enrichissantes

Et je me suis appliquée aujourd’hui à terminer mon séjour en beauté.

Tout d’abord, j’ai fait mes adieux au Lycée Français de la Nouvelle Orléans en animant une toute dernière séance d’atelier d’écriture avec les CM2 de Philippe. Je suis en train de taper les textes des différentes classes, mais les élèves ont été inspirés, alors c’est un peu long

En début d’après-midi, j’ai visité les entrepôts de Mardi Gras World, où sont fabriqués les chars qui défileront dans la ville le 5 mars. Et on m’a même donné un collier de carnaval en guise de ticket d’entrée ^^

Mes pas m’ont ensuite sans grande surprise menée vers le Vieux Carré. Comble du bonheur, je suis tombée Rue Royale sur un groupe de musiciens, les Tuba Skinny, que j’ai écouté un petit moment. Puis je me suis assise une dernière fois à une table du Musical Legends Park, et ai cédé à l’appel des délicieux beignets.

Une belle journée, à l’image de mon séjour.

31 janvier 2019 :

Réveil un peu douloureux à 6h55… pour finalement me rendre compte que je ne devais pas être au Lycée Français pour 8h30, comme c’était le cas hier, mais que ma première intervention ne débutait que plus tard dans la matinée… L’avantage, c’est que j’ai pu prendre tout mon temps, que j’ai tapé quelques uns des textes des élèves de Julien, et que je suis allée bouquiner un peu dans le parc Audubon.

Je pédalais tranquillement, bien assise sur mon vélo, et était presque arrivée au Lycée quand soudain j’ai aperçu, au beau milieu de la route… un paon !

J’ai retrouvé les élèves de Philippe pour la deuxième séance de l’atelier d’écriture. Les idées fusent, les textes avancent, et j’ai hâte de me plonger dans toutes ces histoires. L’après-midi, j’ai rejoint l’autre campus du Lycée pour rendre visite aux tout jeunes élèves de Gwladys (5 ans). Elle leur avait dans la semaine montré mes livres, et ils avaient essayé de faire mon portrait. Aussi, c’est les cheveux dissimulés sous mon écharpe et le visage caché sous ma mascotte de Sarizu que je suis entrée dans la salle, pour prolonger le suspense le plus longtemps possible ! Les élèves m’ont posé des questions que j’ai trouvées intéressantes et pertinentes et, même si je n’ai absolument pas l’habitude d’aller à la rencontre de si petits bouts de chou, j’ai passé un très bon moment :)

J’ai finalement remonté la très commerçante Magzine Street à vélo, puis ai fait un petit tour à pied dans Garden District, afin d’explorer de nouvelles rues.

30 janvier 2019 :

Journée calme (mais froide 😉 ). Ce matin a eu lieu ma dernière séance avec les CM2 de Laurie. Les groupes ont tous fini (ou presque) leur texte dans les temps. Ils auront tout de même un petit moment supplémentaire demain pour peaufiner leur travail, que je récupérerai ensuite. Je vais essayer de taper au plus vite les histoires des différents classes pour que vous puissiez les découvrir.

Toujours très optimiste, je me suis crue capable d’affronter le froid, et ai décidé de me rendre au parc Audubon. J’y ai lu, assise sur un banc, quelques uns des textes des élèves de Julien, jusqu’à ce que mes doigts endoloris protestent. J’ai ensuite fait le tour du parc à vélo, mais la complainte de mes doigts n’a pas cessé pour autant. Je me suis donc lancée dans un deuxième tour, à pied cette fois-ci, mains tout au fond de mes poches et écouteurs dans les oreilles. Et enfin, le froid à reflué.

Tout de même, pour le déjeuner, j’ai tenu à m’abriter, et ai trouvé refuge dans un•e café/boulangerie. Je m’y suis réchauffé le corps grâce à une soupe et le cœur grâce au succulent Brexit Romance de Clémentine Beauvais 😉

En début d’après-midi, j’ai rencontré les CM2 de Philippe. Je leur ai présenté mon parcours et mes romans, ai répondu à leurs questions, puis nous avons débuté l’atelier d’écriture. Même sujet que pour les élèves de Laurie : écrire un conte en respectant les contraintes imposées par des cartes tirées au sort. Voici ce que les différents groupent ont pioché (avec, dans l’ordre : le personnage principal – son lieu d’habitation – la nature de la péripétie) :

• Anya, Julian, Cole et Ian : un vampire – un tipi – se perdre dans un musée

• Adèle, Bijou, Amelia et Julien : un dromadaire – un arc-en-ciel – beaucoup de brouillard

• Nehemiyah, Patrick, Lola et Jordyn : un satyre – un labyrinthe – boire une potion magique

• Nicole, Ollie et Rahn : un savant fou – une télévision – sauver un crabe

• Tatum : une grenouille – un océan – retrouver un bonbon

• Cecilia : un géant – une pyramide – se perdre dans une gare

• Solal : un homme des cavernes – un souterrain – une violente tempête

• Jaelyn : un aigle – une tour – boire une potion magique

• Camille : un chien – la Lune – sauver un mouton

• Olivia : une sirène – une grotte – combattre un éléphant

29 janvier 2019 :

Quand je me suis réveillée, la pluie tambourinait contre la fenêtre et je m’attendais à passer une journée bien humide, mais les dernières gouttes ont eu la gentillesse de tomber avant que je sorte, et le ciel a rapidement viré au bleu clair. Après avoir fait un petit tour au Musical Legends Park (où je me suis réchauffée à grand renfort de musique et de chocolat chaud), j’ai visité le Cabildo, un musée qui retrace l’histoire de la ville.

En sortant, je suis tombée sur un groupe de musiciens qui jouaient devant la cathédrale Saint-Louis. Ils m’ont même proposé de poser à leurs côtés ! ^^

J’ai retrouvé au Lycée de Français les élèves de Laurie. Les histoires avancent, dernière séance demain !

Enfin, j’ai pris le bus jusqu’à City Park et ai visité le NOMA (New Orleans Museum of Art).

28 janvier 2019 :

Ce matin, je me suis rendue dans le Garden District. Dans un premier temps, j’ai frissonné entre les allées de l’incroyable Lafayette Cemetery, puis j’ai écarquillé les yeux devant la splendeur des maisons des palaces de ce quartier.

En début d’après-midi, j’ai rejoint le Lycée Français. Dernière séance dans la classe de Julien, dur, dur de quitter les élèves à la fin…

Alors pour me consoler, je suis retournée (encore une fois) dans mon quartier préféré : j’ai nommé le Vieux Carré. J’ai écouté un peu de musique dans Royal Street (retrouvant ainsi une des musiciennes du grand groupe que j’avais tant aimé lundi dernier, qui avait troqué son banjo contre un violon) puis j’ai poursuivi jusqu’à Esplanade Avenue, dont les demeures pourraient presque rivaliser avec celle du Garden District. Enfin, avant de reprendre le tram, j’ai longé le Mississippi, et ai observé les nuages prendre feu au-dessus du fleuve et des immeubles.

27 janvier 2019 :

Ma mémoire s’enfle chaque jour de souvenirs inoubliables
Ce matin, je suis allée écouter du Gospel dans une église protestante, et je crois que l’expérience m’a encore plus touchée que la semaine dernière. Le fait que j’étais la seule touriste y a sans doute contribué… J’étais donc entourée de fidèles convaincus, qui se levaient à chaque chant, dansaient, tapaient dans leurs mains, sautaient parfois, tournaient sur eux-même. Les pieds tambourinaient contre le parquet au rythme de la musique, et les chants semblaient venir de partout à la fois. Les murs de l’église vibraient sous l’intensité des notes, et, totalement fascinée, je tâchais de diriger mon regard vers tous les coins à la fois, pour ne pas louper une miette, pour capter tous les sourires, les paupières closes, les mains posées sur le cœur.

Et cette après-midi, j’ai assisté à une autre Second Line Parade. Se laisser porter par la foule incroyablement dense, ne pas retenir ses pieds qui s’agitent tous seuls au rythme des trompettes, se surprendre à reconnaître des visages déjà croisés au cours de la semaine – le joueur d’harmonica de ce groupe qui m’a tant fascinée lundi, par exemple –, rester emplie de stupeur devant ces enfants qui dansent sur le toit d’un bus scolaire, et savourer surtout, savourer chaque seconde, chaque note, chaque pas de danse

26 janvier 2019 :

Aujourd’hui, j’ai fait un grand tour de la ville à vélo, en compagnie de Julien et Blanche (mon hôte et sa fille), visitant ainsi des quartiers que je n’avais pas encore vus. Nous avons dans un premier temps roulé au cœur du Garden District, admirant ses maisons énormes et ses nombreux arbres. Puis, après avoir traversé le Vieux Carré, nous sommes arrivés à Marigny, puis à Bywater. Nous avons pique-niqué dans les Clouet Gardens. Au dessert : une belle part de King Cake ! (c’est Blanche qui a eu le bébé, mais je le lui ai piqué pour la photo… 😉 )

Nous nous sommes ensuite arrêtés à une aire de jeu, où Blanche et moi avons cuisiné une délicieuse salade à base de poudre magique (eh eh, rien que ça, évidemment, vous avez le droit d’être jaloux, je ne vous en tiendrais pas rigueur) ^^

Du parc, nous avons vu passer de jeunes musiciens et danseurs qui s’entraînaient pour le défilé de Mardi Gras, encadrés et conseillés par leurs professeurs. Une mini-parade, sans costumes ni foule d’admirateurs, que nous avons tout de même pris plaisir à suivre (à poursuivre ?) dans les rues de Bywater.

Remontant sur nos vélos, nous sommes passés par Crescent Park et avons ainsi longé le Mississippi, dont les eaux brillaient sous le soleil.

Fous en forme que nous sommes, nous avons décidé de poursuivre nos aventures du côté de l’immense City Park. Sur le chemin, nous nous sommes arrêtés chez un disquaire (Julien cédant de la sorte à son pêché-mignon 😉 ).

Nous n’avons plus commis d’autres folies sur la route et sommes arrivés à City Park. Au pied du NOMA (New Orleans Museum of Art, que je prévois d’ailleurs de visiter dans la semaine), s’étend le Sydney and Walda Besthoff Sculpture Garden, dans lequel j’ai pris plaisir à me promener.

25 janvier 2019 :

Oui, je sais bien que vous aussi, vous avez du mal à y croire, mais c’est comme ça, il faut être fort et regarder la vérité en face : ma première semaine au Lycée Français de la Nouvelle Orléans vient de s’achever !

Et aujourd’hui, je n’ai pas chômé :

→ J’ai animé ma dernière séance auprès des élèves de Jérémie, qui recopieront leurs histoires au propre lundi et me les transmettront.

→ J’ai lu et annoté les brouillons des élèves de Julien, bien installée sur un banc du parc Audubon ; dernière séance lundi pour peaufiner le travail.

→ J’ai débuté un nouvel atelier d’écriture avec les élèves de Laurie, à grand renfort de cartes malicieuses et de contraintes

Je vous invite à découvrir un compte-rendu complet de ma semaine par ICI.

24 janvier 2019 :

Côté Lycée Français : J’ai poursuivi mes ateliers d’écriture auprès des élèves de Jérémie et Julien. Les textes commencent tout doucement à prendre forme. Encore une séance avec chacune des classes pour peaufiner le travail.

Côté visites et balade : Sous le soleil, j’ai redécouvert le Park Audubon, avec tous ses animaux et ses arbres biscornus (il était déjà chouette sous un ciel brumeux, mais là, c’était encore mille fois mieux ! 😉 ). En fin d’après-midi, après une énième promenade au cœur du Vieux Carré (je ne m’en lasse pas), j’ai admiré le Mississippi se parer de reflets dorés, alors que l’horizon virait à l’orange et au rose pâle. Et pour terminer cette journée en beauté, je me suis rendue au magnifique Neutral Ground Caffeehouse, où Julien, mon hôte, jouait de la guitare et chantait. À un moment, Blanche, sa fille de cinq ans, l’a accompagné au chant, et on a alors atteint un stade de mignonitude très élevé ! 😉

23 janvier 2019 :

Début de mes ateliers d’écriture au Lycée Français. Ce matin, j’ai travaillé avec les CM2 de Jérémie. Je leur ai proposé un sujet qui entrait dans le cadre de leur «semaine de la gentillesse» : leur héros se promène et tombe sur un petit zoupi seul, perdu et apeuré, qu’il va aider. L’après-midi, j’ai retrouvé les CM1 de Julien (que j’avais déjà rencontrés hier). Eux ont eu le choix entre deux sujets : le même que celui de la classe de Jérémie et un autre en rapport avec L’Odyssée de Sohan. Dans le deuxième cas, les élèves devaient raconter le voyage de leur personnage dans un livre qu’ils avaient bien aimé.

Pour les deux groupes, le but était aujourd’hui de jeter toutes les premières idées sur le papier, d’en faire un tri, d’établir un plan. Demain, nous travaillerons sur le récit en lui-même et une troisième séance nous permettra d’entrer dans les détails.

Si les ateliers se sont très bien passés et si j’ai pris beaucoup de plaisir à mener ces activités, certains moments de ma journée se sont révélés plus chaotiques 😉 Déjà, j’ai déniché un vélo, qui me permet de me rendre au Lycée sans dépendre du tram. Mais j’ai très mal choisi mon jour pour le tester, car à peine avais-je donné quelques coups de pédale que la pluie m’est tombée dessus… et elle s’est imposée pour tout le reste de la journée…

Une fois mes interventions terminées, j’ai voulu me rendre au Backstreet Cultural Museum, mais il était fermé quand je suis arrivée devant… Pourtant, les horaires indiqués sur la porte étaient bien ceux que j’avais trouvés sur Internet. Mystère, mystère ! Ma déception s’est cependant vite évanouie, car en m’enfonçant un peu plus au cœur du quartier de Treme, j’ai découvert le «Petit Jazz Museum», un endroit tout à fait charmant. Le musée porte bien son nom : il est effectivement petit (il tient dans une seule pièce) et se consacre au jazz. Comme j’étais la seule visiteuse, le responsable a pu me faire une visite guidée. Il a commenté les différents tableaux et portraits accrochés au mur, tout en faisant jouer un morceau de musique à chaque étape. Il m’a également montré les contrats d’enregistrement signés par de grands jazzmen (Louis Armstrong, Fats Domino…). Enfin, il m’a parlé de ses voyages en France, en Allemagne, en Belgique et au Luxembourg, et de la parade sur les Champs Élysées durant laquelle il a dansé.

Héloïse De Ré – Nouvelle-Orléans

Sur le chemin du retour, je me suis arrêtée au Musical Legends Park, et ai à nouveau mangé quelques uns de ces délicieux beignets qui m’ont bien réchauffée (regardez comme ils sont beaux et donnent envie^^).

Héloïse De Ré – Nouvelle-Orléans

22 janvier 2019 :

Première journée au Lycée Français de la Nouvelle-Orléans ! Je me suis présentée aux élèves, ai parlé de mon parcours, de mes romans ; demain commenceront les ateliers d’écriture. Les élèves sont pour la grande majorité anglophones (bien que tous les cours soient en français), c’est donc pour moi une nouvelle expérience qui commence.

Héloïse De Ré – Nouvelle-Orléans

J’ai par ailleurs pas mal vadrouillé, dans un coin de la ville que je n’avais pas encore visité. Je me suis promenée dans le parc Audubon, ai salué les canards, ai observé un écureuil effectuer quelques acrobaties dans un arbre et me suis prosternée devant le majestueux «Tree of Life».

J’ai ensuite longé le Mississippi, pour finalement remonter la grande rue commerçante Magazine Street.

21 janvier 2019 :

Jour férié à la Nouvelle-Orléans : on célèbre le Martin Luther King Day. Mes premières interventions au Lycée Français ne se feront donc que demain.

Ce matin, j’ai visité le musée Ogden, consacré aux œuvres d’artistes des États du Sud. J’ai ensuite goûté pour la première fois au gumbo, un ragoût/bouillon louisianais traditionnel.

Héloïse De Ré – Nouvelle-Orléans

Cette après-midi, j’ai failli visité le musée national de la Seconde Guerre Mondiale, mais le beau ciel bleu m’a dissuadée de me cloîtrer à l’intérieur de quelque bâtiment que ce fût. Ce sera pour une prochaine fois ! 😉 À la place, j’ai à nouveau laissé mes pas me porter vers le Vieux Carré, et j’ai fort bien fait: je suis tombée en pâmoison devant un immense groupe de musiciens de rue, et me suis régalée de la musique pendant plus d’une heure (du bluegrass, si mes recherches sont bonnes ^^) !

Sur le chemin du retour, je n’ai pu résister ni aux beignets du Musical Legends Park, ni à l’envie de prendre quelques photos en remontant St Charles Avenue.

20 janvier 2019 :

La journée a été si exceptionnelle qu’elle mérite un article entier, rien que pour elle 😉 Dans les grandes lignes : je me suis rendue dans le quartier de Treme, ai assisté à un Gospel puis à une Second Line Parade. Le compte-rendu complet est par ICI.

19 janvier 2019 :

Aujourd’hui, je suis montée dans le célèbre tramway de la Nouvelle-Orléans, plus ancien réseau encore en activité au monde. J’ai ensuite traversé le Mississippi en ferry, pour rejoindre le quartier d’Algiers, de l’autre côté de la rive. Je me suis baladée de long de la jetée, puis au travers d’un petit pâté de maisons.

En milieu d’après-midi, je me suis à nouveau aventurée dans le Vieux Carré, un peu plus longuement qu’hier. J’ai remonté la Rue Royale, mes oreilles se régalant à chaque intersection des mélodies jouées par les nombreux musiciens de rue. J’ai ensuite fait un petit détour par Jackson Square, et suis ainsi passée devant la cathédrale Saint-Louis. Finalement, je suis retournée vers le Mississippi en redescendant via la très célèbre Bourbon Street, qui, à à peine 16h, était déjà très animée, et ai pris le tram pour rentrer.

18 janvier 2019 :

Première journée à la Nouvelle-Orléans ! Ce matin, je me suis rendue au commissariat de police…

Tatatam…

Mais qu’ai-je donc fait ?

Suspense…

… pour remplir quelques papiers, afin d’être autorisée à intervenir auprès des élèves du Lycée Français, où j’animerai des ateliers d’écriture dès la semaine prochaine.

L’après-midi, j’ai visité le formidablement coloré Mardi Gras Museum of Costume and Culture. Je me suis baladée entre des costumes plus impressionnants les uns que les autres, et ai même eu la chance d’en essayer quelques uns. Sarizu, lui, s’est découvert une âme d’Indien. Le Big Chief de la tribu des zoupis ! ^^

Je me suis ensuite promenée dans le Vieux Carré (le quartier français), jusqu’aux rives du Mississippi, et suis rentrée à pieds pour m’imprégner un peu de l’ambiance de la ville.

17 janvier 2019 :

Risquerais-je de passer pour incroyablement présomptueuse si je prétendais que les cieux de San Francisco ont pleuré mon départ à chaudes larmes ? Serais-je plutôt inspirée de penser qu’il n’existe aucun lien entre la pluie diluvienne qui s’est abattue sur la ville et mon envol vers d’autres horizons ? 😉 Ce qui est certain, en tout cas, c’est que je me suis bien fait saucer, et que mes vêtements (même ceux à l’intérieur de la valise :/ ) n’en sont pas sortis indemnes… Mais cette aventure humide m’aura au moins permis d’apprendre que les portiques de sécurité n’apprécient pas les pulls trempés… Que voulez-vous ? On se console comme on peut, toute découverte est bonne à prendre !

Héloïse De Ré – San FranciscoJ’arrête là mon verbiage sur le temps, et en viens à l’essentiel 😉 Je suis bien arrivée à la Nouvelle-Orléans, et ai eu le bonheur de profiter d’un magnifique coucher de soleil dans l’avion !

16 janvier 2019 :

Dernier jour à San Francisco, que la semaine a filé ! Je me suis rendue ce matin au Musée Mécanique, où j’ai pu jouer à de vieux jeux d’arcade : Pacman, flippers, et bien d’autres. Plusieurs automates se cachaient également parmi les machines, côtoyant kinétoscopes et juke-boxes. Voyage dans le temps garanti !

Après avoir savouré une soupe bien chaude, j’ai pris mon courage à deux mains et me suis risquée au San Francisco Dungeon. Le principe ? Recréer les moments les plus sombres de l’histoire de la ville, grâce à des acteurs, des jeux de lumières, des bruitages, des odeurs… Un peu comme dans un maison hantée de fête foraine, on s’aventure de salle en salle, souvent dans l’obscurité. Des rats défilent sous le siège sur lequel on est assis, un dangereux hors-la-loi vient souffler à l’oreille de ceux qu’il veut emporter sur son bateau, une juge un peu folle menace de pendre ceux qu’elle déclare arbitrairement coupable de quelque faute… On ne dirait peut-être pas, comme ça, mais… Formidable expérience ! ^^

Une fois que j’ai réussi à m’échapper du donjon, j’ai décidé d’assurer à mon nom une certaine postérité, de l’inscrire dans l’Histoire. Et pour ce faire, je suis allée rencontrer du beau monde : j’ai défendu la cause LGBT dans une manif aux côtés d’Harvey Milk, j’ai accompagné Janis Joplin à Woodstock, j’ai joué de la guitare avec Jimi Hendrix (en plaçant ma main gauche à un endroit curieux, il est vrai), j’ai donné quelques conseils à Abraham Lincoln, j’ai quasi-supplanté George Harrison pour la traversée d’Abbey Road, j’ai fait un tour dans le studio d’enregistrement de Bob Marley, j’ai pris une douche pendant le tournage d’un film d’Hitchcock, j’ai copiné avec un vélociraptor, j’ai fait monter E.T. dans le porte-bagage de mon vélo. Et ce n’est pas parce que tout ça s’est passé dans le musée de Mme Tussaud que ce n’est pas vrai, alors retenez vos langues de vipère ! 😛

(Pardonnez certains cadrages malheureux, j’ai composé comme j’ai pu avec mon absence de trépied et le retardateur de mon appareil photo 😉 )

Enfin, j’ai refait un petit tour du côté de Pier 39 et ai salué une dernière fois les otaries.

15 janvier 2019 :

Ce matin, j’ai visité le De Young Museum, excellente manière d’échapper à la pluie 😉

Mais comme j’avais depuis hier soir un projet à l’esprit et que je suis têtue, j’ai quand même décidé d’affronter les gouttes l’après-midi. Je me suis d’abord rendue à Baker Beach, puis à Mile Rock Beach, et enfin au curieux Lands End Labyrinth. L’ombre du Golden Gate au loin, noyée par le brouillard, et à mes pieds le Pacifique qui se fracasse contre les rochers. Mystérieux et magnifique !

14 janvier 2019 :

J’ai aujourd’hui fait une première escale à Chinatown.

Puis je suis partie à l’ascension de la Coit Tower.

Je suis ensuite allée me balader du côté de Fisherman’s wharf et Pier 39. J’ai pu profiter d’une mini-croisière dans la baie de San Francisco, durant laquelle j’ai entre autre vu des otaries. Et j’ai même eu le droit de tenir le gouvernail quelques instants ! ^^ Merci à Ryan, le capitaine, pour ce moment très sympathique.

Enfin, pour terminer la journée en douceur, j’ai longé les quais pour me rapprocher du Bay Bridge (l’immense pont suspendu qui relie San Francisco à Oakland).

Héloïse De Ré – San Francisco

13 janvier 2019 :

Première étape du jour : Balmy Alley, et ses œuvres de Street Art.

Deuxième étape : la fameuse maison bleue de Maxime Le Forestier.

♪ C’est une maison bleue adossée à la colline, on y vient à pied, on ne frappe pas, ceux qui vivent là ont jeté la clef… ♫

Troisième étape : le Beat Museum (je n’aurais pas pu quitter San Francisco sans y retourner 😉 ). Formidable voyage dans le temps, grâce aux photos, objets, extraits de romans et de poèmes, anecdotes. On découvre et redécouvre Kerouac, Ginsberg et tous les autres. Sarizu s’est même trouvé une âme de beatnik pendant la visite !

Quatrième étape : la stupéfiante et très sinueuse Lombard Street.

Cinquième étape : alors que le ciel commençait à s’assombrir, j’ai effectué un dernier arrêt, afin de saluer les six «Painted Ladies».

12 janvier 2019 :

Beaucoup de montées, beaucoup de descentes, et la traversée du Golden Gate Bridge. Retrouvez un compte-rendu complet de ma journée ICI ! :)

11 janvier 2019 :

Cela fait un bon moment que San Francisco m’attire, mais depuis que j’ai lu Kerouac, la ville a acquis dans mon esprit une valeur mythique et mon envie de la visiter en a été décuplée. Impossible donc de passer à côté du Beat Museum (d’ailleurs, une affiche à l’entrée est formelle : «If you haven’t visited the Beat Museum, you don’t know Jack» 😉 ). Malheureusement, des travaux condamnaient jusqu’à ce soir une partie du musée, et l’homme a l’accueil m’a vivement conseillé de repousser ma visite. Qu’à cela ne tienne, je reviendrai sans faute dans les jours qui suivent ! J’ai quand même pu faire un tour au rez-de-chaussée, qui abrite une très charmante librairie, pleine de livres d’occasion, de vinyles, de vieux magazines et de posters. Et dans un coin de la pièce, j’ai pu admirer la voiture qui a été utiliser pour le tournage du film Sur la Route. La classe ! J’ai maintenant, vous vous en doutes, encore plus hâte de visiter le musée entier, et me lèche les babines d’avance.

Je me suis ensuite rendue à l’Exploratorium. Très chouettes ateliers et expériences, mais les nombreux jeux de lumière associés aux cris puissants de hordes de nains (visites de groupes scolaires obligent 😉 ) m’ont un peu fait tourner la tête. Je me suis échappée quelques instants sur la terrasse, d’où j’ai pu profiter d’une belle vue sur le Bay Bridge (qui relie San Francisco et Oakland).

J’ai ensuite longé les quais jusqu’à Pier 39. J’avais prévu de poursuivre ma balade après mon déjeuner, mais la pluie a contrarié mes plans. J’en ai donc profité pour visiter, bien à l’abri, le musée d’art moderne, à l’architecture assez improbable. J’y ai vu de belles expositions de photos, mais en matière de peinture, l’art est plus contemporain que moderne, ce qui est moins ma tasse de thé. La visite a tout de même été très agréable !

10 janvier 2019 :

Ça y est, je me suis lancée ! Ignorant royalement les désagréments du décalage horaire (décision qui est en train de me retomber dessus au moment où j’écris ces lignes ), je suis partie à l’assaut des nombreuses montées et descentes de San Francisco.

J’ai tout d’abord traversé le Glen Canyon Park, pour rejoindre ensuite les Twin Peaks.

Au cœur de Glen Canyon Park

Fantastique vue du sommet des Twin Peaks

Je suis ensuite redescendue jusqu’au Castro District (le cœur de la communauté LGBT de San Francisco). Drapeaux arc-en-ciel à chaque lampadaire, passages piétons arc-en-ciel, tables et chaises arc-en-ciel, le quartier est superbement coloré ! Avant de m’accompagner au GLBT History Museum, Sarizu a tenu à prendre la pause…

09 janvier 2019 :

Bien arrivée à San Francisco !

Héloïse De Ré – San Francisco

12 décembre 2018 :

Dernière journée complète à Maurice (déjà) !

Ce matin, je suis retournée à l’École du Centre, où j’ai présenté mon parcours à une classe de 5e et deux classes de 4e. Encore une fois, merci à Axelle pour son formidable accueil ! Son CDI est un havre de paix :)

L’après-midi, je suis allée à la rencontre d’élèves de 2nde du Lycée des Mascareignes, puis j’ai parlé du concours de Sciences Po avec des élèves de Terminale qui le préparent 😉

Enfin, je suis allée voir le soleil se coucher à la plage de Mont Choisy, comme je l’avais fait le soir de mon arrivée : de quoi boucler la boucle.

11 décembre 2018 :

Nouvelle journée au Lycée des Mascareignes !

J’ai revu dans la matinée la même classe de 2nde qu’hier, et les élèves ont poursuivi leurs textes. Beaucoup n’ont pas eu le temps de terminer, mais j’ai lu quelques très belles productions (j’ai d’ailleurs invité leurs auteurs à me les faire parvenir 😉 ).

L’après-midi, je suis intervenue auprès d’une classe de 1ère L, à qui j’ai présenté mon parcours. Merci à Aurélie, la professeure, pour son accueil (et ses nombreuses questions ^^)

J’ai profité de mes moments de pause pour mettre en page et publier les textes écrits par les élèves de 5e et 4e du lycée La Bourdonnais : découvrez-les par ICI

10 décembre 2018 :

De 7h40 à 9h40, j’ai animé un atelier d’écriture avec des élèves de 2nde. Elsa, leur professeure de français, a rédigé un petit texte où elle s’est amusée à transformer le Lycée des Mascareignes en un royaume isolé, niché au cœur d’un univers fantastique. Le lycée doit faire face à une terrible menace et pour cela, une seule solution : recruter des personnages aux pouvoirs extraordinaires, capables de contrer la menace. Les élèves ont ainsi dû écrire, à la première personne, un récit racontant le déroulement de l’entretien d’embauche passé par le héros qu’ils se sont choisi, qui souhaite de tout cœur être retenu pour aider le lycée. On continue demain !

Ensuite, j’ai traversé la rue pour rejoindre l’École du Centre. J’y ai rencontré, en fin de matinée et début d’après-midi, quatre classes de 5e. Merci beaucoup à Axelle, ainsi qu’à ses collègues de français et à tous les élèves, pour l’accueil !

Encore une journée qui a filé !

09 décembre 2018 :

Journée assez calme, nos plans initiaux ayant été contrariés par le ciel gris et la pluie… (d’ailleurs, au moment où j’écris, le ciel gronde 😉 ). J’ai quand même pu aller faire un petit tour à la mer, avec masque et tuba, mais sous l’eau agitée, je n’ai pas vu grand chose… Et en fin d’après-midi, j’ai fait une petite balade avec Yrfana, mon hôtesse, sur la plage de (savourez le nom) Trou-aux-biches !

08 décembre 2018 :

Journée pleine de découvertes (entre autres cultinaires 😉 ) à Port-Louis ! Pour un compte-rendu détaillé, c’est par ICI ! 😉

07 décembre 2018 :

Ma première semaine d’interventions scolaires à Maurice touche (déjà) à sa fin ! J’ai passé la journée à l’Ecole du Nord, que je commence à connaître comme ma poche Merci beaucoup à Jean-Baptiste, qui s’est agité quelques instants à ma place pour me présenter aux élèves de CM1. Merci également à Asha, Gaëlle, Véronique et Anne, ainsi qu’à l’ensemble de leurs élèves, pour leur accueil !

06 décembre 2018 :

J’ai passé aujourd’hui toute la journée au Lycée La Bourdonnais de Curepipe, et suis rentrée aussi épuisée qu’enchantée De 8h à 10h, j’ai animé un atelier d’écriture autour du Monde d’en Bas avec une classe de 4e : les élèves ont écrit, par groupes de quatre, une scène de bataille. De 10h à 12h, deuxième atelier d’écriture, avec des 5e cette fois-ci, et autour du Mystère de la Tour aux Puces : les auteurs en herbe ont inventé, toujours par groupes, une quatrième légende pour expliquer l’origine du nom de la Tour en s’inspirant des trois premières qui sont racontées dans le livre. Je publierai au plus vite sur mon site Internet les textes (et les dessins 😉 ) des élèves. L’après-midi, je suis allée à la rencontre de deux classes de 3e et enfin d’une classe de 2nde. J’ai présenté mon parcours et le métier d’auteur aux élèves. Pour clôturer comme il se doit cette journée chargée, des remerciements s’imposent : • Merci aux professeurs de français, Gilda, Roumila, Marianne et Sheila, pour leur accueil, et à la référente culturelle du lycée (dont j’ignore malheureusement le nom) pour les photos qu’elle a prises • Merci aux élèves de 5e et 4e pour leur enthousiasme et leur imagination débordante ; cela a été pour moi un plaisir de mener avec eux ces ateliers d’écriture • Merci aux élèves de 3e et de 2nde pour leur attention (et leurs applaudissements… waouh ! je n’étais pas prête ) ; il n’y a rien de plus gratifiant que de voir l’agitation se dissiper, d’entendre les bavardages se tarir jusqu’à disparaître, de remarquer les yeux qui se fixent, les bouches qui s’entrouvrent, tout ceci au fur et à mesure que j’avance dans mon récit… • Merci enfin à Erwan (et à Roumila, une seconde fois), qui m’ont permis – expérience improbable – de manger du far breton à l’Île Maurice !

Héloïse De Ré – Île Maurice

05 décembre 2018 :

École du Nord, jour 2. J’ai présenté mon parcours et mes romans à des élèves de 5e et ai aidé des élèves de 6e à commencer la rédaction de l’élément perturbateur de leur «conte voyageur». Il s’agit d’un projet entre les classes de CM2 et celles de 6e : chaque classe écrit une partie du conte, puis laisse à d’autres élèves le soin d’inventer la suite. Sinon, comme vous pouvez le constater, je ne me lasse pas des couleurs sans cesse changeantes des nuages

Au menu ce soir : boulettes mauriciennes et bouillon de nouilles et de légumes. C’est un plaisir de goûter sans cesse à de nouveaux aliments !

04 décembre 2018 :

J’ai passé ma première journée à la somptueuse École du Nord : de belles heures riches en rencontres, de beaux projets en perspective… tout ce que j’aime ! Merci beaucoup à Jean-Baptiste et Doriane de la BCD, à Cristèle et Mauricette du CDI, à Delphine et enfin aux deux classes de 3e que j’ai rencontrées pour leur accueil chaleureux. J’ai également eu la chance d’assister à une répétition du club théâtre (pour ceux qui ne le sauraient pas encore, j’adoooore le théâtre ). En rentrant, je me suis offert la désormais traditionnelle balade/baignade sous un ciel toujours aussi magnifique. Puis j’ai eu l’occasion de goûter pour la première fois à de la purée de fruit à pain. Enfin, pour clôturer en beauté cette grosse journée, j’ai aidé ma famille d’accueil à décorer le sapin de Noël (et c’est bien la première fois que je prépare Noël en été ). Sur ce, je m’en vais convaincre ma voix de rester encore un peu en ma compagnie, car il semblerait qu’elle ait décidé de m’abandonner au bout d’à peine deux journées de rencontres. La coquine !

03 décembre 2018 :

Les choses sérieuses commencent : jour 1 au Lycée des Mascareignes.

J’y ai rencontré la conseillère d’orientation, la documentaliste et quelques professeurs. J’ai parlé de mon parcours de manière totalement improvisée à une classe de secondes, et les élèves m’ont ensuite présenté les nouvelles qu’ils ont écrites pour un concours. J’ai ensuite assisté à de sympathiques cours d’espagnol. Par ailleurs, j’ai fait un tour dans le collège voisin, où je me suis entretenue avec la référente culturelle et la documentaliste. Plein de beaux projets qui se mettent en place ! Enfin, pour me rafraîchir un peu, je me suis à nouveau promenée le long de la plage (ça va devenir une habitude ), sous un ciel flamboyant. Et c’était beau !

02 décembre 2018 :

Journée riche en découvertes et en aventures : • Balade dans le jardin botanique de Pamplemousse avec un guide très sympathique, qui a agrémenté la visite de plein d’anecdotes à propose des différents arbres et herbes • Visite du musée «L’aventure du Sucre» avec dégustation de pas moins de douze variétés de sucre roux à la fin • Petit tour de bus pour rentrer (l’une de mes meilleures expériences de voyage… et aussi l’une des plus décoiffantes ! ) • Baignade dans la mer en fin d’après-midi, puis promenade sur la plage

01 décembre 2018 :

Se réveiller et être accueillie à la table du petit déjeuner par un jus de pastèque tout frais : voilà une manière fort agréable de commencer sa journée ^^

Avec ma famille d’accueil, nous nous sommes rendues à une fête d’anniversaire qui se déroulait… sur la plage (à la Cambuse, pour être exacte) ! Et sur le trajet, nous avons fait un petit détour pour traverser une plantation d’ananas.

Au menu : samosas, wraps, biryani (un plat indien traditionnel) et gâteau au chocolat ! Autant vous dire que je me suis régalée 😉

30 novembre 2018 :

Je suis bien arrivée à l’Île Maurice. Merci beaucoup à Yrfana, Karar et Sofia pour leur accueil chaleureux (accompagné de mangues fraîchement cueillies 😉 ) ! J’ai déjà eu l’occasion de faire un petit tour à la plage, au moment du couché de soleil. Ciel et mer multicolores, c’était magnifique !

Héloïse De Ré – Australie

31 octobre 2018 :

Dernière journée en Australie ! Que le temps passe vite !

J’ai trempé mes pieds dans l’eau, mangé sur la plage, lu allongée dans le sable. Un moment bien tranquille, quoi !

Puis le moment de fêter Halloween est arrivé (j’avais bien pris garde à ne pas prendre mon billet d’avion le 31, ce n’est pas pour louper la fête maintenant 😉 ). J’ai accompagné Lilou et son amie Alexia dans leur chasse aux bonbons (et en ai, je l’avoue, moi-même chassé quelques uns…).

30 octobre 2018 :

La matin, j’ai accompagné Lilou à son école, et suis restée dans sa classe jusqu’au «Morning tea». L’occasion pour moi de voir le fonctionnement d’une école australienne. J’ai aidé un groupe d’élèves dans un exercice de lecture à voix haute, puis ai présenté brièvement mon travail. Enfin, la maîtresse à suggéré à ses élèves d’inventer une petite histoire dans laquelle interviendrait un zoupi, et j’ai été enchantée par la richesse de l’imagination de ces petits auteurs en herbe.

Je suis ensuite allée manger près des quais de Manly, pour finalement partir en balade le long de la côte. J’ai croisé de nombreux oiseaux et dragons d’eau sur mon chemin, la mer turquoise scintillait sous les rayons du soleil, des fleurs plus colorées les unes que les autres étaient de sortie… En un mot : merveilleux ! 😉

Héloïse De Ré, Sydney, Manly to Split

Enfin, je suis allée pour la toute dernière fois aux Petites Classes.

29 octobre 2018 :

Je me suis rendue le matin aux Petites Classes, et ai aidé à la construction d’un igloo pour le fameux spectacle de théâtre. J’ai ensuite visité la Customs House et le «Rocks Discovery Museum». Deux visites assez intéressantes, mais pas transcendantes 😉

28 octobre 2018 :

Matinée tranquille passée en compagnie de ma famille d’accueil. Lilou (6 ans) m’a même initiée à de nouveaux jeux de société… et le moins qu’on puisse dire est que la fameuse chance du débutant ne m’a pas souri du tout ! 😉

J’ai ensuite sauté dans un ferry, pour rejoindre Circular Quay, et ai poursuivi mon trajet en bus, jusqu’à l’atelier de l’artiste Brett Whiteley. Je n’ai malheureusement pas pu prendre de photos sur place, mais les images restent bien ancrées dans ma tête. Au rez-de-chaussée, j’ai pu admirer quelques unes des œuvres de Whiteley. À l’étage, je me suis retrouvée plongée dans son ambiance de travail. L’atelier est laissé presque tel quel, avec chevalets, toiles inachevées, palettes de peintures, pinceaux… L’un des murs est couvert de photos, de coupures de journal, et de citations griffonnées (de Rimbaud, Oscar Wilde, Baudelaire, Bob Dylan, John Lennon…). J’ai également pu jeter un coup d’œil à la bibliothèque, ainsi qu’aux pochettes de vinyles et CDs. Un vrai voyage dans le temps, rendu plus poignant encore par la musique qui nous enveloppe.

Je suis retournée en plein centre ville, et me suis rendue pour la troisième fois à la Art Gallery of NSW, pour y voir l’exposition «Masters of modern art from the Hermitage» (qui n’était pas encore ouverte lors de mes deux précédentes visites…). De chouettes tableaux (Picasso, Kandinsky, Matisse, Gauguin, Cézanne, Malévitch…), mais ce qui m’a le plus plu est l’installation vidéo «Shchukin, Matisse, danse and music», de Saskia Boddeke et Peter Greenaway. Cinq grands panneaux mettent en scène une discussion imaginée entre Matisse et l’un de ses mécènes. L’accent est tout particulièrement porté sur la réception critique des œuvres avant-gardistes du peintre en Russie, et j’ai trouvé la vidéo vraiment passionnante !

27 octobre 2018 :

J’ai un petit peu rattrapé mon retard en rédigeant enfin le compte-rendu de ma deuxième semaine au lycée Condorcet ! Puis, en début d’après-midi, je me suis rendue à pied aux Petites Classes, et mon trajet s’est transformé en véritable aventure… Vive Google Maps qui me pousse à m’engager dans des voies sans issues et me retarde ainsi de presque 20min, alors que je n’étais déjà pas particulièrement en avance :/ Et au cas où vous vous poseriez la question, essayer de faire en 10min un trajet supposé en prendre 25, en talons, et en plein soleil, ce n’est vraiment pas une riche idée !

Aux Petites Classes, j’ai présenté le Mystère de la Tour aux puces à un second groupe d’élèves. J’ai ensuite changé pour la dernière fois d’hébergement, et ai ainsi été accueillie par ma huitième famille d’accueil. Merci beaucoup à Laetitia, Franck et Lilou pour leur gentillesse.

En fin d’après-midi, nous nous sommes tous les quatre rendus à la plage de Collins Beach, et j’ai trouvé dans le magnifique paysage de quoi me remettre de mes émotions 😉

26 octobre 2018 :

Le matin, Estelle m’a emmenée à l’école de ses enfants. En effet, Arthur (5 ans) devait recevoir un «award» en récompense de ses progrès en lecture. J’ai été très heureuse d’assister à cette cérémonie, tout à fait dépaysante pour moi !

Ensuite, je me suis baladée sur la belle plage de Manly. J’ai mangé assise dans le sable, face à la mer (la claaaaasse, me direz-vous avec raison 😉 ), et me suis même offert une glace tout à fait délicieuse. Ensuite, j’ai entamé un petit crapahutage le long de la côte. Je suis passé par Shelly Beach, pour ensuite suivre un sentier un peu perdu, en plein cœur de North Head sanctuary, jusqu’à North Fort, où j’ai finalement pris le bus pour redescendre jusqu’aux Petites Classes.

Héloïse De Ré, Sydney, Manly

25 octobre 2018 :

Je suis retournée au Musée d’art contemporain, afin de voir une expo qui vient tout juste d’ouvrir ses portes : «David Goldblatt: Photographs 1948–2018». La plupart des photos ont été prises en Afrique du Sud durant la période de l’apartheid ou juste après. J’ai trouvée l’exposition tout à fait édifiante : à la fois glaçante, passionnante et belle. Quand je suis sortie, j’ai jeté un coup d’œil à ma montre et je me suis rendu compte que j’avais passée trois heures dans le musée (j’ai ainsi mieux compris pourquoi mon estomac commençait à râler sérieusement 😉 ).

J’ai mangé sur les quais, en évitant tant mieux que mal les attaques des mouettes, puis ai repris le ferry jusqu’à Manly.

Héloïse De Ré, Sydney, Opéra House

Après m’être un peu promenée sur la plage, j’ai sauté dans le bus pour rejoindre Les Petites Classes. J’ai présenté durant une petite demi-heure mon travail à des élèves de Year 5 (équivalent CM2) et ai axé mon discours sur le Mystère de la Tour aux puces, que les élèves étudieront en février (pour commencer leur année de 6e). Puis je me suis encore une fois incrustée aux répétitions théâtre.

Héloïse De Ré, Sydney, Les Petites Classes

Le soir, je suis allée prendre un verre sur les quais de Manly avec Estelle, Matthieu et Aurore (la jeune fille au pair de la famille).

24 octobre 2018 :

J’ai longé Darling Harbour pour me rendre au Chinese Garden of Friendship, véritable havre de paix dans lequel je me suis baladée avec délice ! Forêt de bambou, chemins sinueux, escaliers dérobés, cascades… Tout est magnifique et merveilleusement dépaysant. Il ne m’a pas fallu longtemps pour oublier que je me trouvais en plein centre-ville… Et j’ai même eu la chance de sympathiser avec des carpes koï et des dragons d’eau.

Après avoir un peu erré dans Chinatown, je suis allée faire un tour au Powerhouse Museum. Les très nombreuses expositions m’ont beaucoup plu, j’ai simplement regretté de ne pas pouvoir rester plus longtemps 😉

Enfin, j’ai repris le bus, direction les Petites Classes, pour la suite des répétitions théâtre !

Darling Harbour

Chinese Garden of Friendship

23 octobre 2018 :

Je me suis tout d’abord rendue du côté de Lavender Bay et me suis promenée dans le magnifique Wendy’s Secret Garden, un jardin créé par l’artiste Wendy Whiteley (compagne du célèbre peintre australien Brett Whiteley). Ensuite, j’ai traversé à pied le Sydney Harbour Bridge (l’immense pont qui traverse la baie). N’écoutant que mon courage, je suis même montée en haut de l’un des pylônes (mais il y avait un parapet, je vous rassure 😛 ) et ai pu profiter de la vue magnifique !

Je me suis un peu perdue (mais de manière volontaire et maîtrisée 😉 ) dans le quartier de The Rocks, avant de rejoindre Circular Quay, et de découvrir l’Opéra pour la première fois sous le beau temps !

À 16h, je me suis rendue aux Petites Classes, et ai à nouveau prêté main forte à Olivia pour les répétitions théâtre.

Lavender Bay & Wendy’s Secret Garden

Harbour Bridge & Circular Quay

22 octobre 2018 :

Toute première journée aux Petites Classes ! Il s’agit d’une structure à mi-chemin entre école et association qu’Estelle a créée il y a une dizaine d’années, et qui permet à des élèves scolarisés dans le système australien de renforcer leur niveau de français (la plupart des enfants ayant au moins un parent francophone). Dans la journée sont accueillis des enfants de 3 à 5 ans, puis vers 16h débarquent les plus grands.

En ce moment, c’est l’effervescence car le spectacle de théâtre qui réunira sur scène tous les élèves approche à grands pas ! J’ai un petit peu assisté Vanessa (l’une des enseignantes) dans la matinée et en début d’après-midi, notamment lors des travaux manuels (confection des costumes 😉 ).

À 16h, j’ai prêté main forte pour les répétitions, et ai eu la chance de travailler avec Olivia, comédienne et metteuse en scène professionnelle. Encore de nouvelles rencontres et de nouvelles expériences, je n’en finis plus d’apprendre !

Héloïse De Ré, Sydney, Les Petites Classes

21 octobre 2018 :

J’ai quitté la banlieue de Maroubra et le Sud de Sydney pour migrer vers le Nord, un peu au-dessus de Manly. Superbe traversée de la baie en ferry. Ma grosse valise m’a empêchée de courir d’un bout à l’autre du pont pour tout admirer, mais j’ai quand même bien profité du paysage ! 😉

Je me suis ensuite tranquillement installée chez ma nouvelle famille d’accueil : merci à Estelle, Matthieu, Julie, Paul, Arthur et Camille pour leur hospitalité !

20 octobre 2018 :

Journée un peu folle ! 😉 Je suis partie à l’aventure le long de la mer, profitant de la «Coastal Walk» de Bronte jusqu’à Bondi. En plus, en ce moment, il y a l’exposition «Sculpture by the sea». Alors entre les rochers escarpés, les vagues immenses et les sculptures originales, je ne savais plus où donner de la tête.

Au retour, je me suis laissé surprendre par la pluie, le tonnerre et les éclairs. La batterie de mon portable a dégringolé quand j’ai voulu utiliser le GPS pour trouver le bon bus pour rentrer… jusqu’à osciller entre 0% et 1% pendant une demi-heure ! 😉

Finalement, je suis parvenue à rentrer à bon port, trempée jusqu’à la moelle, mais enchantée par ma journée !

Je vais tâcher de rédiger un compte-rendu plus complet et agrémenté de quelques photos.

19 octobre 2018 :

Mon tout dernier jour au Lycée Condorcet ! J’ai d’ailleurs bien du mal à y croire, ces deux dernières semaines ont passé tellement vite !

9h-10h15 : J’ai retrouvé les CE2 C de Delphine, et je les ai encore un peu aidés à avancer sur les histoires qu’ils écrivent en groupe. Ils ont découpé le récit, et ont réalisé des premières ébauches pour les planches de leur kamishibaï.

10h30-12h : En ce moment, le Lycée Condorcet accueille Laurent Corvaisier, peintre et illustrateur. Laurent anime des ateliers avec les élèves de primaire. Je me suis incrustée à l’un de ces ateliers, avec les CE2 A de Rachel. Les élèves ont dessiné à l’encre de chine le portrait de leur voisin, d’abord sur une feuille de papier, puis sur de grands panneaux de bois.

13h15-14h30 : Je suis repassée dans toutes les classes de primaire que j’ai vues durant ces deux semaines, afin de dire «au revoir» aux élèves. Moment chargé en émotion ! Je n’arrivais pas à croire à mes propres paroles quand j’annonçais que c’était là mon dernier jour au lycée.

14h35-15h30 : Dernière intervention. J’ai aidé les 5e A de Sophie à écrire un bout de leur carnet de voyage.

J’ai ensuite fait un tour à l’administration pour rendre mon badge. Enfin, je suis allée retrouver Martine à la BCD pour dédicacer quelques livres, adressant au passage des derniers signes de main aux quelques élèves restés dans la cour de récréation.

18 octobre 2018 :

Grosse journée au Lycée Condorcet !

9h-9h40 : Je me baladais dans les couloirs des classes de primaire, un peu au hasard, quand je suis tombée sur Éric (j’étais intervenue avec ses CE2 lors de mon premier jour au lycée). Il m’a dit qu’il avait prévu de s’entraîner à la lecture à voix haute de l’histoire écrite avec ses élèves (projet que nous avions amorcé ensemble). Je me suis donc incrustée un petit moment dans la classe, le temps d’écouter le récit, et je ne peux qu’applaudir des deux mains ! En effet, que demander de plus qu’une histoire mignonne, originale, intéressante, écrite en six langues, et lue avec talent ? 😉

9h45-10h40 : Questions-réponses avec les 4e B de Marie. Nous étions censé commencer l’écriture d’une nouvelle fantastique, mais les élèves se sont montrés plus curieux que prévu, et nous avons finalement été surpris par la cloche…

10h55-11h50 : Intervention auprès des 5e A de Sophie. Les élèves m’ont tout d’abord posé quelques questions sur mon parcours, puis je leur ai expliqué les différentes étapes par lesquelles je passe lorsque j’écris un livre : recherche des idées, élaboration du plan, rédaction, relectures… Demain, j’aiderai les élèves à écrire un bout de leur Carnet de voyage, un projet qu’ils mènent avec plusieurs de leurs professeurs.

13h40-15h30 : Je suis allée à la rencontre des 4e A de Marie. Nous avons consacré la première heure à un échange sous forme de questions-réponses, puis nous avons préparé leur prochaine rédaction : ils doivent écrire une nouvelle fantastique par groupe. Comme avec les 5e, je suis revenue sur les étapes à suivre, puis ai écouté leurs premières idées pour les guider un peu.

17 octobre 2018 :

9h-10h15 : Je ne peux décidément plus vivre sans Rachel et ses élèves ! 😉 Il faut dire que notre projet m’enthousiasme tellement que j’ai tendance à y penser continuellement… Nous avons commencé à réfléchir aux péripéties et à la fin de notre histoire. Quelques détails à préciser, et les étapes principales de la trame seront fixées. Les élèves ont ensuite travaillé par deux, et ont débuté la rédaction, chaque groupe se concentrant sur une partie de l’histoire.

J’ai ensuite sauté dans un bus, direction le centre ville. J’ai visité rapidement «The Mint», le plus ancien bâtiment du CBD de Sydney, puis ai fait un tour à la «Parliament House». Enfin, je me suis longuement baladée dans le jardin botanique et, après mille et un détours, suis finalement arrivée devant l’opéra.

16 octobre 2018 :

9h-10h15 : Deuxième rencontre avec les CM2 B de Lucile. Les élèves m’ont posé toutes les questions qu’ils avaient encore en tête (c’est-à-dire beaucoup 😉 ) puis je leur ai montré mes précieux classeurs, dans lesquels sont consignées toutes les informations relatives au Monde d’en Bas. Enfin, le dernier quart d’heure, j’ai animé un mini atelier d’écriture. J’ai demandé aux élèves d’inventer une créature fantastique et de la décrire, en essayant de varier les tournures de phrase et de bannir les verbes «être» et «avoir».

10h30-11h45 : Intervention auprès des CE2 A de Rachel. Nous sommes passés à l’étape supérieure dans l’élaboration de notre histoire, pour le concours Kamilala (plus de détail dans mon compte-rendu de la semaine dernière : ICI). Nous avons déterminé qui seraient nos héros, et avons aussi bien travaillé sur le début de leurs aventures. La trame commence à prendre forme !

11h50-12h50 : J’ai présenté mon parcours aux 6eA de Marie. Merci aux élèves pour leur attention et à Martine, la responsable de la BCD, qui est venue m’écouter ! 😉

L’après-midi, j’ai rejoint Maya et Lucylle, élèves de Terminale ES, au CDI. Elles m’attendaient avec micro et caméra, et nous avons enregistré une petite interview qui sera diffusée sur le site du lycée. Merci beaucoup à elles de m’avoir consacré autant de temps !

15 octobre 2018 :

Pas d’interventions prévues au Lycée Condorcet (j’ai bénéficié d’un week-end prolongé 😉 ). J’ai donc passé la journée en ville. Je me suis rendue le matin au Museum of Sydney, puis l’après-midi au fantastique Hyde Park Barracks Museum, où j’ai pu passer à mes chevilles des menottes en métal, enfiler des vêtements d’immigrées irlandaises et dormir dans les anciens hamacs des prisonniers. Super visite, aussi intéressante qu’interactive. J’ai bu un chocolat chaud en attendant que la pluie se calme, puis, lorsque le soleil a daigné réapparaître, je me suis baladée dans Hyde Park, avant de prendre le bus pour rentrer.

14 octobre 2018 :

Je suis allée me promener le long de Maroubra Beach, puis ai crapahuté dans les rochers pour avoir une vue imprenable sur la mer. Je trie mes photos au plus vite pour les publier ici !

13 octobre 2018 :

J’ai quitté le matin Rachel et Franck, qui ont eu la gentillesse de m’héberger quelques jours, et me suis installée chez Maya (élève en terminale au lycée) et sa famille, qui m’ont accueilli à bras ouverts !

Nous nous sommes promenés pas très loin de la mer, avant d’aller manger tous ensemble. Ensuite, après-midi très tranquille ; j’en ai profité pour me reposer un petit peu (mine de rien, la semaine a été fatigante 😉 ).

Le soir, Maya et moi avons rejoint Diara au Night Noodle Markets, au cœur de Sydney. Nous avons ensuite migré dans le coin de Darling Harbour (non sans effectuer un détour involontaire par Chinatown…). Nous sommes montées dans la grande roue, puis avons mangé une crêpe devant le spectacle d’un cracheur de feu. Une soirée très agréable !

12 octobre 2018 :

Fin de ma première semaine au lycée Condorcet !

9h-11h30 : Atelier d’écriture avec les CM2 de Pierre-Gérard. Mon compte-rendu (avec notamment les textes des élèves) arrive bientôt ! Mais je peux dès à présent vous dire que ça a été un réel plaisir de travailler avec cette classe motivée, enthousiaste, sympathique et créative :)

13h40-1435 : Rencontre avec les élèves de 6e de Catherine, à qui j’ai présenté mon parcours et lu un extrait de L’Odyssée de Sohan.

Puis je me suis rendue une seconde fois à la Galerie d’art, pour y visiter l’étage consacré à l’art aborigène (que je n’avais pas eu le temps de voir lors de ma première visite). J’ai voulu ensuite me balader un peu dans le coin de l’Opéra, mais la pluie et le vent m’ont convaincues de rebrousser chemin et de sauter dans le premier bus pour rentrer bien au chaud.

11 octobre 2018 :

Lycée Condorcet, jour 4.

10h30-11h45 : Avec les élèves de CE2 de Rachel, on a continué à inventer les aventures de Kalou et Sarizu. Pour l’instant, l’idée principale est la suivante : nos deux amis se retrouvent projetés au pays des contes, grâce à une plume magique ; pour rentrer chez eux, ils devront aider les personnages et surmonter plusieurs épreuves, tout en s’efforçant de comprendre les différentes langues parlées par ceux qu’ils rencontrent.

13h15-14h15 : Je suis allée à la rencontre des élèves de CM1 de Christophe. Je leur ai d’abord présenté, comme aux élèves de Pierre-Gérard, le genre littéraire de la fantasy (même s’ils s’y connaissaient déjà très bien 😉 ). Puis nous avons travaillé sur un extrait de L’Odyssée de Sohan. Trois élèves ont lu le texte (un narrateur, Sohan et Ulysse), tandis que deux autres ont mimé l’histoire devant le reste de la classe (Garance a aussi bien tenu le rôle de Sohan que celui de la grotte du cyclope, et Gonzalo nous a montré à quel point il était grand, fort et barbu 😉 ).

J’ai ensuite bravé la pluie pour me rendre à la State Library of New South Wales, visiter quelques sympathiques expos.

10 octobre 2018 :

Lycée Condorcet, jour 3.

10h30-12h : Retrouvailles avec les CE2 de Delphine. Les élèves ont avancé dans leur histoire policière, certains groupes ont même déjà entamé la rédaction. Singe tué par un élève, bébé pigeon enlevé par un hibou amoureux de la maman, diamant volé dans un musée par un rat, enquête d’un résistant en pleine seconde Guerre Mondiale, argent volé dans une banque par un serpent, renard affamé qui pique tous les pains d’une boulangerie et enfin personnage désireux de commettre un crime pour retrouver son grand-père en prison… Attention ! Les mystères pleuvent et les fausses pistes mènent la vie dure aux différents détectives…

13h15-15h : Première rencontre avec les CE2 de Rachel. Nous avons échangé tous ensemble de premières idées pour le concours de kamishibai auquel participent toutes les classes de CE2 du lycée. Plusieurs contraintes : une histoire dans laquelle apparaissent au moins quatre langues et deux références à des contes (contraintes imposées par les organisateurs du concours), et obligation de faire intervenir Sarizu et Kalou, la mascotte de la classe (contrainte imposée par Rachel et moi, dans notre grande cruauté 😉 ).

Je me suis ensuite rendue dans le centre de Sydney, et ai visité le musée d’art contemporain. J’ai notamment beaucoup aimé l’exposition de l’artiste chinois Sun Xun.

09 octobre 2018 :

Lycée Condorcet, jour 2 : un programme bien rempli et de nouvelles expériences formidables !

9h-10h15 : Je me suis fait interviewer (eh ! eh ! rien que ça 😉 ) par les élèves de CM2 de Lucile.

10h50-11h50 : Présentation classique de mon parcours et de mes romans aux élèves de 6e de Sophie, suivie d’un échange. Et pour finir, j’ai lu un extrait du Mystère de la Tour aux puces :)

13h15-14h15 : J’ai aidé les élèves de CE2 de Delphine à concevoir la trame d’une petite histoire policière. Première étape : choisir le mystère. Deuxième étape : définir les personnages et leur rôle, sans oublier d’insérer la mascotte de la classe ! Les élèves ont tous eu de très bonnes idées, variées et souvent farfelues (dans un des groupes, la mascotte s’est même vu attribuer le rôle de l’assassin ! 😉 ).

14h30-15h20 : Intervention auprès des élèves de CM2 de Pierre-Gérard. J’ai dans un premier temps présenté le genre littéraire de la fantasy (mieux connu des élèves que du maître 😉 ), puis la deuxième partie de l’heure a été consacrée à un échange sous forme de questions réponses. Les élèves avaient déjà lu quelques articles de presse à mon sujet, et m’ont donc demandé d’apporter quelques détails.

Finalement, pour terminer la journée en beauté, j’ai été conviée par Maya, Camille et Lucile, élèves de Terminale, à assister à la répétition du club théâtre. C’était génial ! Je suis même montée un peu sur scène pour prêter main forte 😉 Comme cela m’avait manqué !

08 octobre 2018 :

Première journée au lycée français Condorcet de Sydney ! Ça a été un plaisir de rencontrer les élèves et d’amorcer avec eux quelques projets.

9h-10h30 : J’ai fait un premier tour dans les quatre classes de CE2 pour me présenter aux élèves.

10h30-12h : Intervention auprès de Nolwenn et des CE2 D. J’ai dans un premiers temps répondu aux questions des élèves, puis ils m’ont montré le début du récit policier qu’ils écrivent en groupes. J’ai eu l’occasion de lire les descriptions de leurs personnages principaux, et ai ainsi pu leur donner quelques conseils.

Pause midi : j’ai renoué avec la cantine 😉

13h15-14h15 : Intervention auprès d’Éric et des CE2 B. Les élèves travaillent en ce moment sur un projet «kamishibai» (un petit théâtre japonais). Ils ont déjà dessiné les 12 planches de leur kamishibai : on y voit sur chacune d’entre elles un arbre tordu et multicolore. Le but de l’atelier était de travailler sur la trame de l’histoire : nous avons décidé de raconter comment ce fameux arbre a acquis son extraordinaire apparence (et les idées ont fusé !)

14h30-15h30 : Intervention plus classique auprès d’Anne-Christelle est des 5e latinistes. Merci aux élèves pour leur attention !

07 octobre 2018 :

Premier tour dans le centre de Sydney. Stéphane m’a emmenée à la très chouette galerie d’art ; j’ai pris plaisir à déambuler dans les différentes salles. Puis nous avons traversé les jardins botaniques pour faire cap sur l’Opéra… et avons été accueillis au niveau de l’emblématique bâtiment par une pluie battante ! 😉

Stéphane, Frédérique et Charlotte m’ont ensuite initiée à la nourriture japonaise et aux sushis (je n’en avais jamais goûté…). J’ai même réussi (à peu près) à manger avec des baguettes ! Finalement, la pluie et le froid nous ont convaincus de rentrer à la maison, bien au chaud.

J’ai préparé deux, trois choses pour les interventions que je mènerai cette semaine au lycée Condorcet, et ai également un peu avancé sur l’un de mes projets secrets 😉

06 octobre 2018 :

Bien arrivée à Sydney ! La suite des aventures commence 😉

Merci à Stéphane, Frédérique et Charlotte pour l’accueil !

Héloïse De Ré, Sydney

05 octobre 2018 :

Dernière journée à Melbourne ! J’ai d’ailleurs bien du mal à y croire : c’est passé tellement vite !

Je suis allée ce matin faire du tour du côté du Queen Victoria Market. Puis j’ai visité le Hellenic Museum, mais ai été un peu déçue. Le bâtiment est très beau, mais les différentes expositions n’ont malheureusement pas su me captiver.

Héloïse De Ré, Melbourne, Queen Victoria Market

Enfin, je me suis promenée dans Chinatown, et ai visité le Chinese Museum. Les deux premières expos étaient assez intéressantes, mais ce n’est qu’ensuite que le musée a dévoilé tout son potentiel 😉 Première réjouissance : le dragon, aussi énorme que magnifique (Sarizu, après qu’il a changé de style vestimentaire, s’en est d’ailleurs fait un ami…). Mais ce qui m’a le plus plu, c’est le sous-sol (ça peut paraître un peu glauque, dit comme ça, et d’ailleurs, c’est vrai que l’endroit était très sombre, mais c’était très chouette quand même^^). L’expérience interactive «Finding Gold» nous met à la place des immigrés chinois arrivés en Australie pendant le XIXe siècle pour travailler dans les mines d’or. On est accueillis par un mineur, qui nous raconte une partie de son histoire. Puis on monte sur le bateau, et attention ! ça tangue ! Dans le noir, on devine vaguement les couchettes spartiates. Enfin, l’arrivée : la soudaine lumière est éblouissante. Le travail harassant commence alors. Heureusement, le soir, il y a de quoi se consoler un petit peu : les bâtons de la fortune, l’opéra, la loterie…

Je suis sortie du musée avec la formidable impression d’avoir voyagé dans le temps ! J’ai été un peu apeurée au début, par l’obscurité et les nombreux bruitages, mais très rapidement, je me suis laissé prendre au jeu, et c’était super :)

Et ce soir, je suis un peu perdue dans un méli-mélo de sentiments. D’un côté, je suis triste de quitter Melbourne, cette superbe ville qui m’a fait grandir tout à coup, grâce à toutes les expériences que j’y ai vécues. Mais il y a aussi la fierté d’avoir réussi cette première partie de mon grand voyage solitaire, et déjà les heureux souvenirs qui s’invitent dans ma tête. Je sens venir un début de nostalgie, et j’ai la certitude que ma famille d’accueil va beaucoup me manquer : trois semaines et demi, c’est largement suffisant pour s’attacher. Et enfin, l’excitation à l’idée de poursuivre mon voyage : partir à la découverte de Sydney, faire plein de nouvelles rencontres.

04 octobre 2018 :

Ce matin, je me suis rendue avec Puneet (mon hôtesse) et les enfants au Prahran Market. Ensuite, après-midi très tranquille. Je me suis reposée, ai écrit un petit peu, et ai commencé mon rangement. Eh oui ! Je quitte Melbourne samedi (déjà !). Ce qui est certain, c’est que je compte bien profiter demain de ma dernière journée (même si je n’ai pas encore de plan… 😛 )

Héloïse De Ré, Melbourne, Prahran Market

03 octobre 2018 :

Journée assez chargée ! Je me suis d’abord rendue au mémorial «Shrine of Remembrance». J’ai visité le bâtiment, et ai également fait le tour des expositions. Je me suis ensuite aventurée à l’Australian Centre for the Contemporary, mais ai été un peu déçue de ma visite. En effet, le musée n’est constitué que de trois salles et ne présente qu’une expo à la fois. En ce moment, toutes les œuvres sont de la même artiste, la diversité n’est donc pas au rendez-vous.

J’ai pris de la hauteur en grimpant au 88e étage de la tour Eureka Skydeck. J’ai alors pu profiter d’une très belle vue de Melbourne (à 360°).

Et pour finir tranquillement ma journée, je me suis baladée dans Melbourne et ai visité la cathédrale Saint-Paul et la cathédrale Saint-Patrick. La première était particulièrement belle !

02 octobre 2018 :

Figurez-vous qu’aujourd’hui, je me suis fait arrêter. J’ai été jetée sans ménagement dans la «Watch House». Il paraît que je m’appelais Cassie Knowles et que j’avais en ma possession des biens volés ! Dingue, non ?

Je m’explique : je suis allée visiter aujourd’hui l’ancienne prison de Melbourne – «Old Melbourne Gaol» –, aujourd’hui transformée en musée 😉 Super visite, très interactive (eh eh oui, ce n’est pas dans tous les musées que l’on se fait arrêter, quand même^^) !

J’ai appris pleeeeeiiinnn de choses sur certains prisonniers qui ont fait trembler l’Australie, mais aussi sur le fonctionnement de la prison (brrr… Je me demande si Vrisac ne s’en est pas inspiré 😉 ) ou encore sur les bourreaux.

01 octobre 2018 :

Je suis passée totalement par hasard devant le Old Treasury Melbourne Museum, et ai décidé de m’y arrêter. J’ai drôlement bien fait ! 😉 Le musée retrace l’histoire de la ville, avec notamment une exposition consacrée aux mines d’or, qui sont en grande partie à l’origine de l’essor de Melbourne à la fin du XIXe siècle. Visite très intéressante !

Héloïse De Ré, Melbourne, Old Treasury Building

J’ai ensuite pris le tram pour Fitzroy, et ai flâné dans le quartier, admirant les innombrables œuvres de street art. Impressionnant !

Héloïde De Ré, Melbourne, Fitzroy

30 septembre 2018 :

Sympathique sortie avec ma famille d’accueil au «Royal Melbourne Show» ! J’ai également eu l’occasion de revoir Freya, Andrew et Alice, que j’avais rencontrés deux semaines auparavant, à Montsalvat. J’ai été impressionnée par le monde, et par la diversité des activités proposées.

En fin d’après-midi, j’ai longé les rives de la Yarra River, et ai bu un milk-shake dans l’herbe, juste en face de l’Art Centre. Tranquillou, quoi ! 😉

29 septembre 2018 :

Je me suis rendue sur la magnifique île de Phillip Island, après une escale au Maru Park, où j’ai eu le bonheur de caresser et nourrir des kangourous. Paysages à couper le souffle, et pour finir la journée, parade des pingouins. Sans doute l’une de mes plus belles journées depuis mon arrivée à Melbourne (ce n’est pas peu dire 😉 ) !

Je trie mes photos et vous concocte un compte-rendu complet au plus vite !

28 septembre 2018 :

Malgré la pluie, malgré le vent, malgré le froid, je l’ai fait : j’ai longé la Great Ocean Road ! 😀 Vagues écumantes qui viennent s’écraser contre les falaises, et le soleil qui perce finalement et fait miroiter les nuages, c’était magnifique !

Je ne me sens pas d’attaque pour rédiger le compte-rendu de ma journée ce soir, et je ne pense pas avoir le temps non plus demain, car je me rendrai à Phillip Island, mais je l’écrirai au plus vite, c’est promis. Voici en attendant une photo que, j’espère, vous apprécierez 😉

Héloïse De Ré, Great Ocean Road

27 septembre 2018 :

Je devais aujourd’hui longer la Great Ocean Road, mais il y a eu un problème dans ma réservation. Petit moment de déception, mais je me suis vite remise : mon excursion a pu être reportée à demain, je n’aurai donc pas longtemps à attendre 😉

Je me suis rendue au Heide Museum of Modern Art. Dans la première salle, je me suis amusée à fabriquer une petite chaise en papier ; l’activité était proposée dans le cadre de l’exposition «Design for Life : Grant and Mary Featherston». J’ai été un poil déçue par les deux premiers bâtiments du musée : les œuvres exposées étaient justement trop modernes à mon goût (l’expo des chaises, par exemple, n’a pas su trouver grâce à mes yeux), on se trouvait à la limite de l’art contemporain 😉

Mais la suite de la visite m’a enchantée ! J’ai pu retrouver certains des artistes australiens que j’avais découverts lors de ma visite du Ian Potter Centre (cf. article du 25 septembre), mais sous un angle un peu plus intime. En effet, le troisième bâtiment du musée n’est autre que le cottage où ont vécu Sunday et John Reed, les fondateurs de la galerie, cottage qui a accueilli tous les artistes du groupe «Angry Penguins». En plus des nombreux tableaux des peintres sont exposées quelques photos prises par Albert Tucker, et qui offrent un plongeon au cœur même de la vie menée par les Reed et leur entourage, dans les années 40.

Enfin, le parc et les jardins qui environnent le musée représentent un véritable havre de paix !

26 septembre 2018 :

J’ai passé la journée dans le Grampians National Park. De nombreux mots, tous du même genre, me viennent à l’esprit pour décrire cet endroit : magique, merveilleux, prodigieux, inoubliable, incroyable ! Bref, vous avez compris 😉 Canyon, cascades, kangourous et émeus, que demander de plus ?

Je vais rédiger un compte-rendu complet de cette excursion, mais (veuillez me pardonner) pas ce soir : il est temps pour moi d’aller dormir ! 😀

25 septembre 2018 :

Je me suis aventurée cette après-midi vers l’ouest de Melbourne, du côté des Docklands. J’ai d’abord passé un formidable moment à la galerie ArtVo, puis me suis offert un tour dans la Grande Roue (vue imprenable sur toute la ville garantie). Ces deux endroits méritent bien que je leur consacre un article entier : c’est par ICI !

24 septembre 2018 :

Journée chargée ! Je me suis rendue le matin au grand aquarium de Melbourne, puis j’ai erré un peu dans la ville, pour finalement retourner à Federation Square, où j’ai visité le Ian Potter Centre (dépendance de la NGV consacrée à l’art australien).

Compte-rendu plus complet de ma journée ICI !

22 septembre 2018 :

Avec ma famille d’accueil, nous avons profité du beau temps pour nous rendre à la réserve Healesville Sanctuary. Aujourd’hui encore, Sarizu s’est fait des amis !

21 septembre 2018 :

J’ai traversé les magnifiques «Carlton Gardens» pour me rendre au Melbourne Museum. Sarizu s’y est fait de nombreux amis !

Carlton Garden

Melbourne Museum

20 septembre 2018 :

Deuxième jour au lycée franco-australien Auburn. J’ai retrouvé les élèves des classes 7 et 8 avec qui j’avais déjà travaillé hier et suis également intervenue devant quelques survivants de classe 9 (niveau 3e), à qui j’ai proposé le sujet d’écriture autour du Mystère de la Tour aux puces, en version accélérée, étant donné que nous n’avions qu’une heure devant nous.

Les différents projets ont merveilleusement bien porté leurs fruits. J’ai obtenu de sympathiques légendes, et de très amusantes scénettes de théâtre (j’espère que Maupassant a de l’humour et qu’il appréciera les quelques transformations que nous avons apportées à sa nouvelle…).

Je suis en train de rédiger un compte-rendu plus complet de ces deux jours d’intervention, que je partagerai au plus vite !

19 septembre 2018 :

Je me suis rendue au lycée franco-australien Auburn, et suis intervenue devant deux classes. La première heure, avec les élèves de classe 8 (niveau 4e), nous avons travaillé sur la nouvelle «Aux champs» de Maupassant. Le but était de moderniser, par groupes, la nouvelle, et de la transformer en scénette de théâtre (scènes que les élèves joueront demain).

J’ai ensuite présenté aux élèves de classe 7 (niveau 5e) Le Mystère de la Tour aux puces, dont le chapitre 4 a servi de support à un atelier d’écriture. Dans ce chapitre, Romain, un employé du musée, raconte au détective Guillaume Delange les trois légendes qui concernent la tour. Le but de l’atelier d’écriture était que les élèves inventent une quatrième légende pour expliquer le nom donné au monument. Aujourd’hui, échange d’idées entre les élèves, et demain, rédaction. Le résultat est déjà prometteur (histoires loufoques garanties) ! 😉

L’après-midi, je me suis rendue au musée de l’Immigration. Encore une sympathique visite !

18 septembre 2018 :

Je suis tombée amoureuse d’un musée, aujourd’hui ! Je ne savais pas que cela était possible, et pourtant ! L’Australian Centre for the Moving Image (ACMI) a conquis mon cœur. Vous vous doutez bien que j’ai consacré à ma visite un article tout entier… C’est par ICI !

Héloïse De Ré, Melbourne, ACMI

17 septembre 2018 :

J’ai rencontré ce matin la directrice de la Section Française Binationale du lycée franco-australien Auburn, ainsi que sa collègue, une professeure de français de l’établissement. Nous avons ensemble concocté quelques activités que j’animerai auprès de leurs élèves mercredi et jeudi.

Je me suis ensuite rendue à la Bibliothèque d’État du Victoria (State Library Victoria). J’ai visité le bâtiment en lui-même et ai également pu profiter de deux sympathiques expositions – «World of the Books» et «The changing face of Victoria». Voici quelques photos, je sens bien que vos yeux les réclament 😉

16 septembre 2018 :

Superbe journée à Eltham, à la résidence d’artistes de Montsalvat, pour le «Arts festival». Pour un compte-rendu détaillé et illustré, c’est par ICI (si cela peur vous donner envie de cliquer sur le lien, sachez Sarizu s’est fait un ami…)

Héloïse De Ré, Montsalvat arts fetival

15 septembre 2018 :

Je devais aujourd’hui aller visiter avec ma famille d’accueil la réserve «Healensville sanctuary», mais la pluie nous a fait rebrousser chemin. Qu’à cela ne tienne ! Nous avons finalement passé la matinée à «Chadstone», le plus grand centre commercial d’Australie (voire de l’hémisphère Sud, en fonction des sources… 😉 ).

Matinée de grandes découvertes pour moi : j’ai été initiée au mocaccino et à la glace aromatisée au matcha (une poudre de thé vert très… verte, justement ! 😛 ). D’ailleurs, Sarizu a voulu se régaler avec moi :

Héloïse De Ré, Melbourne, Chadstone

Merci à Paul, qui est à l’origine de cette double expérience ! 😀

Nous avons profité cette après-midi d’une petite accalmie pour faire un tour dans quelques banlieues de Melbourne (visite guidée, agrémentée de nombreuses anecdotes 😉 ). Paul m’a notamment emmenée voir son ancienne école, et… Wooooow ! Je suis restée bouche bée devant la taille du domaine ! Enfin, en continuant notre chemin, nous sommes tombés sur un magnifique panorama :

14 septembre 2018 :

Ça y est ! J’ai fait mes premiers pas dans le centre de Melbourne ! Une excellente journée, qui mérite son propre article. Je vous invite à le découvrir ICI.

Héloïse De Ré, Melbourne

12 septembre 2018 :

Petit tour dans la banlieue «Malvern East», où je loge : un repérage qui, je l’espère, suffira à combler la cruelle absence de mon sens de l’orientation 😉

Cette journée a été également l’occasion de faire plus ample connaissance avec ma super famille d’accueil !

11 septembre 2018 :

Arrivée à Melbourne à 20 heures (midi en France) après un loooong trajet en avion. Il faut croire que l’Australie, ça se mérite ! 😉

L’avantage à n’avoir presque pas dormi pendant le voyage est que je me suis tout de suite calquée sur l’heure melbournienne et que je n’ai ainsi pas souffert du décalage horaire. Pratique !

Héloïse De Ré – arrivée à Melbourne (mes voyages)

Des articles sur mes différents projets et activités : des visites touristiques aux animations scolaires, tout y passera ! ^^

  • heloise-de-re-melbourne-grampians-une

Grampians National Park

septembre 27th, 2018|0 commentaire

  • Héloïse De Ré, Melbourne Aquarium + Ian Potter Centre

Melbourne Aquarium et Ian Potter Centre

septembre 25th, 2018|0 commentaire

  • Héloïse De Ré, Montsalvat arts fetival

Montsalvat Arts Festival

septembre 16th, 2018|0 commentaire

  • Héloïse De Ré, Melbourne

Premiers pas à Melbourne : Arts Centre

septembre 14th, 2018|1 commentaire

  • Héloïse De Ré – Australie

Australie : J-7

septembre 3rd, 2018|1 commentaire

  • Héloïse De Ré – année de césure

Une année de césure se profile !

juillet 2nd, 2018|1 commentaire

Des zoupis, il y en a partout, dans tous les coins, et ce même dans le Monde d’en Haut ; il suffit d’ouvrir les yeux.

La preuve : j’en ai trouvé !